SUD RADIO
Émission du 08/05/2017 - Agnès ALLOU votre conseillère UniCentre à partir de la 17ème minute, clisuez sur le lien suivant:

 


 

 

Témoignage vu dans FEMME ACTUELLE

"J'ai rencontré quelqu'un qui ne répondait pas à mes critères ": Laure, 52 ans (contrat 385286)

Après une deuxième rupture, je me suis exclusivement concentrée sur mon travail et mes enfants. Au bout de quatre ans, j’ai éprouvé le besoin de renouer avec ma vie de femme, mais je m’étais coupée de mes amis et les sites de rencontres ne me tentaient pas du tout. Trouver l’amour au boulot ? Impossible. Mon poste à responsabilité me l’interdisait. Je me suis donc tournée vers une agence matrimoniale. La conseillère, franche et directe, m’a rassurée : trouver l’amour à mon âge nécessitait de renoncer à certains idéaux. J’étais prête à le faire. En quelques mois, elle m’a mise en contact avec deux hommes. Le premier était quelqu’un de bien, mais ça ne pouvait pas marcher. Le deuxième était très différent de ceux que j’avais connus jusqu’ici, et plus âgé. Mais j’avais confiance en elle, alors j’y suis allée sans même avoir vu sa photo. Je ne le regrette pas, je vis aujourd’hui une belle histoire avec lui !

Laure, 52 ans (contrat 385286), 9 sélections reçues, 2 rencontres, 1 mise en relation


 


 

 C’EST D’ACTUALITÉ

Par Vanessa Zocchetti

Sûres et efficaces

Le grand retour des agences matrimoniales

 […] les agences matrimoniales […]  séduisent à nouveau les célibataires en quête de l’âme sœur. Leur credo : l’amour vous attend dans la vraie vie ! Aujourd’hui, 58% des Français pensent que l’agence matrimoniale est idéale pour trouver le grand amour ! Les […] sites internet n’ont qu’à bien se tenir : […] les célibataire leur font moins confiance pour trouver l’homme (la femme) de leur vie. En effet, 82% d’entre nous considérons qu’Internet n’offre essentiellement que des rencontres éphémères. Alors qu’il y aujourd’hui 44% de divorcés, dont beaucoup cherchent à fonder à nouveau un couple stable, les agences matrimoniales ont innové pour redevenir des « marieuses » de premier ordre et permettre à tous de rencontrer l’amour avec un grand A. […]

 Extrait du Magazine MAXI de la Semaine du 16 Janvier 2017  


 





 


 



Article RECTO VERSO MAG - Compiègne 60


 

 


 

Février 2016 - UniCentre Bretagne

Les agences matrimoniales ont toujours le vent en poupe

Au temps des rencontres virtuelles, les agences matrimoniales ont su résister à la concurrence, profitant même des failles du web.En ce jour de la Saint-Valentin, nombreux sont ceux qui passeront la soirée en célibataire. D’après les derniers chiffres de l’Insee, on en compte 16 millions en France et leur nombre ne cesse d’augmenter depuis trente ans. Et si pour certains, dénicher l’âme sœur semble mission impossible, un vaste marché d’entremetteurs professionnels se tient prêt à leur venir en aide. Une cible de cœurs à prendre, toujours autant convoitée, y compris par les agences matrimoniales. On aurait pu penser que ces agences, taxées d’une image un peu vieillotte, n’auraient pas résisté à la concurrence des sites internet spécialisés, qui n’ont cessé de fleurir sur la toile depuis le début des années 2000. Mais réputées plus sérieuses, elles parviennent encore à attirer un large public.

Un gage de sécurité Célibataires, divorcés, veufs, ouvriers ou cadres, jeunes ou plus âgés, ils poussent la porte de l’agence matrimoniale. « Quand le boom des sites internet a eu lieu, nous avons su proposer une offre de services plus large, et chez nous, les gens sont honnêtes », argumente Katel LE CUILLIER, responsable de plusieurs agences au sein du réseau Unicentre, implanté depuis 1971 en région Bretagne, comme sur l’ensemble du territoire national. Coaching personnalisé pour aider la personne à mieux se connaître et améliorer son image. Voilà l’offre de services qu’on retrouve dans la plupart des agences UniCentre, en plus de la gestion des compatibilités entre adhérents. Une offre qui s’accompagne d’un discours qui joue la transparence. Car au temps des rencontres virtuelles et faux profils qui pullulent sur internet, la personne qui souhaite s’inscrire dans une agence matrimoniale doit remettre pièce d’identité, certificat de divorce pour justifier l’authenticité de ses déclarations. Une exigence pour un gage de sécurité, particulièrement apprécié par les femmes.

Une clientèle décomplexée Depuis quatre ou cinq ans, Katel LE CUILLIER dit constater un autre phénomène, la démarche d’aller chercher sa moitié via des structures professionnelles s’est aussi décomplexée. « Avant, les gens rentraient en toute discrétion. Avec l’arrivée des sites internet, faire appel à une agence matrimoniale est davantage intégré dans les mœurs, surtout chez les jeunes. Déçus d’internet, ils représentent aujourd’hui 20 % de notre clientèle. »…

Plus qu’une rencontre, UniCentre peut vous aider à prendre un nouveau départ ! Entretien gratuit, confidentiel et sans engagement, ensemble, nous définirons le profil de personnes que vous souhaitez rencontrer.  Contactez UniCentre Bretagne, demandez personnellement Katel LE CUILLIER au 02.97.42.63.34.


 

Ouest France - 12/02/2016 - par Sylvie ARNAUD

Témoignage "Ils sont tombés Amoureux à près de 90 ans"


Jeanne a apprécié faire appel à une agence matrimoniale pour rencontrer l’âme sœur. « C’était mieux que les petites annonces. Ça m’a donné confiance », dit-elle.


La Choletaise Jeanne a 89 ans, et son ami Georges, 92. Fin 2013, ils se sont rencontrés grâce à une agence matrimoniale. À la veille de la Saint-Valentin, ils témoignent.


« T’as un sacré culot », lui ont dit ses copines quand elles ont su que Jeanne (prénom d’emprunt), 87 ans à l’époque, s’était inscrite dans l’agence matrimoniale Unicentre de Cholet, en 2013. Elle ne l’avait pas fait plus tôt, malgré la mort de son mari alors qu’elle n’avait que 45 ans et quatre enfants, car « je ne voulais pas d’homme dans ma vie », explique la presque nonagénaire. Elle s’est finalement décidée après une vie très occupée, « pour ne pas rester toute seule ».

Lire le témoignage complet:

 http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/jeanne-et-georges-sont-tombes-amoureux-pres-de-90-ans-4032616

UniCentre Maine-Et-Loire :

Cholet http://www.unicentre.eu/agence-matrimoniale-cholet-dans-le-49-156.html

Angers http://www.unicentre.eu/agence-matrimoniale-angers-dans-le-49-37.html


 

Non, Internet n'a pas sonné le glas des agences matrimoniales

 



Vivez une Saint-Valentin gourmande !

Publié le 11/02/2016 à 07:48

A Montauban, les agences matrimoniales résistent encore

Pour les célibataires, la Saint-Valentin peut être l'occasion de trouver l'amour! Beaucoup d'entre eux vont sur des sites de rencontres sur Internet ou utilisent des applications mobiles géolocalisées. À l'opposé, certains abandonnent leurs écrans et font appel à des agences matrimoniales. Avec le développement des offres en ligne, la plupart d'entre elles ont fermé leur porte au début des années 2000. Certaines ont pourtant résisté. À Montauban, deux agences proposent encore leurs services. Aurore Engels dirige l'une d'entre elles, l'agence Unicentre, qui compte 300 adhérents dans le département. Pour elle, les agences ne sont pas toutes appelées à disparaître. «Contrairement aux sites de rencontres, nous proposons un réel service, explique-t-elle. Nous offrons à nos clients un suivi et des séances de coaching. Nous sommes vraiment formés pour les aider.» Mais qui sont ces adhérents prêts à payer pour un tel service à l'heure d'Internet et des réseaux sociaux? «Nous avons une clientèle très diverse, avec presque autant de femmes que d'hommes. On a des agriculteurs, des avocats, des étudiants, des retraités; bref, des gens qui viennent de tous les milieux.» Les célibataires qui font appel à ses services sont souvent des déçus d'internet. «Lorsqu'ils viennent nous voir, nos clients savent exactement ce qu'ils veulent : de l'engagement, une relation durable, autant de choses qu'on trouve difficilement sur des sites de rencontres.» Pour elle, les agences matrimoniales ont encore de l'avenir. «Je reste optimiste et sereine, les gens ont besoin d'un rapport humain à humain, l'écran ne leur suffit plus.»

http://www.ladepeche.fr/article/2016/02/11/2274987-vivez-une-saint-valentin-gourmande.html#xtor=EPR-1

UniCentre Montauban : http://www.unicentre.eu/agence-matrimoniale-montauban-dans-le-82-65.html


Afficher l'image d'origine

ORNE HEBDO - 12/02/2016 à 09:59 par Emilie - Alençon

L'agence matrimoniale résiste à la concurrence d'Internet

Garantes de « sérieux », les agences matrimoniales forment toujours des couples malgré la concurrence des sites de rencontres. À Alençon, les responsables de deux agences dressent un bilan très positif.

 

 

À la porte des agences, ne frappent que des gens à la recherche de relations pérennes, solides (photo d’illustration)

 

Il y a trois ans, Josiane Le Roy a ouvert une agence Unicentre (franchise) à Alençon (rue de Verdun). Un pari fou, à l’heure où le célibataire séduit sur Meetic, Attractive wolrd ou Adopteunmec. com ? « Non, il y avait une vraie demande dans le département de l’Orne » répond la « conseillère relationnelle », qui exerce depuis 1999 dans la Sarthe (elle gère aujourd’hui deux agences Unicentre : Le Mans et Alençon).

« Sérieux, motivés, libres »

 

La professionnelle ne s’est pas trompée : chaque semaine, elle enchaîne les rendez-vous avec de nouveaux inscrits. Des hommes et des femmes à la recherche de relations pérennes, solides. Et souvent déçus des sites de rencontres : « Sur le web, tout le monde est allé s’inscrire, le meilleur… comme le pire ». Beaucoup de femmes ont vécu des « mésaventures », et les romantiques en quête du grand amour se sont fait duper par ceux qui ne sont là que pour « chasser », multiplier les flirts. Finalement, les sites en ligne ont profité à l’agence :

« On a eu très peur en 2005, au moment où ces sites se sont développés. Mais on se rend compte aujourd’hui que le web a permis de faire le tri. Il y a quinze ans, on perdait un temps fou avec des gens qui ne savaient pas ce qu’ils voulaient ».

Désormais, ceux-ci vont s’inscrire sur Match.com et compagnie. À la porte de l’agence, ne frappent que des gens « sérieux, motivés et libres » (exit les hommes ou femmes marié(e) s). Josiane Le Roy les reçoit tous en entretien (1 h 30, en moyenne) et exige, entre autres, pièce d’identité et justificatif de domicile. Des formalités garantes de « sérieux » : les inscrits ont la certitude de se rencontrer dans un cadre « sécurisé ».

Autre avantage : pas de surprise au moment du face à face. Impossible de mentir en amont sur sa taille, son poids, ou de fournir une photo vieille de 20 ans.

L’empathie et le professionnalisme de la conseillère permettent d’affiner les critères, percevoir les affinités. « Je mets en lien les profils qui pourraient se correspondre. Je conseille aux adhérents de ne pas passer des heures au téléphone, mais de vite organiser une première rencontre ». Ensuite, la magie opère… ou pas.

Mais, en matière de sentiments, il faut savoir être patient. « L’attirance peut naître au second rendez-vous. L’important, dans un premier temps, est de se sentir à l’aise avec l’autre ».

UniCentre Alençon : http://www.unicentre.eu/agence-matrimoniale-alencon-dans-le-61-46.html

UniCentre Le Mans :  http://www.unicentre.eu/agence-matrimoniale-le-mans-dans-le-72-56.html

 


 

 Belle année 2016 à tous !


 

Article Le Progrès  11/11/2015 - Agence matrimoniale UniCentre Villefranche-Sur-Saône

http://www.leprogres.fr/beaujolais/2015/11/11/face-a-la-concurrence-d-internet-une-agence-matrimoniale-resiste


Mariage d'O. & P. célébré le 19 Septembre 2015


Article CQFD mag 60 - Compiègne

 


Article Courrier de l'Ouest - Cholet du 14/05/2015


Vendée magazine #16 Avril 2015 - Agence matrimoniale UniCentre Vendéeée magazine #16 Avril 2015 - Agence matrimoniale UniCentre Vendée


  Agence matrimoniale UniCentre Vannes 56 Journal télévisé TF1 13/02/2015

 


 Article La Gazette - Le Pontivy Journal et Le Ploermelais du 14/02/2015


Extrait article Samedi 14 Février 2015  LE POPULAIRE LIMOUSIN

Aurore ENGELS  agence matrimoniale UniCentre Limousin

Les agences matrimoniales ont toujours le vent en poupe

 

Au temps des rencontres virtuelles, les agences matrimoniales ont su résister à la concurrence, profitant même des failles du web.

 

En ce jour de la Saint-Valentin, nombreux sont ceux qui passeront la soirée en célibataire. D’après les derniers chiffres de l’Insee, on en compte 16 millions en France et leur nombre ne cesse d’augmenter depuis trente ans. Et si pour certains, dénicher l’âme sœur semble mission impossible, un vaste marché d’entremetteurs professionnels se tient prêt à leur venir en aide. Une cible de cœurs à prendre, toujours autant convoitée, y compris par les agences matrimoniales. On aurait pu penser que ces agences, taxées d’une image un peu vieillotte, n’auraient pas résisté à la concurrence des sites internet spécialisés, qui n’ont cessé de fleurir sur la toile depuis le début des années 2000. Mais réputées plus sérieuses, elles parviennent encore à attirer un large public.

 

Un gage de sécurité

Célibataires, divorcés, veufs, ouvriers ou cadres, jeunes ou plus âgés, ils poussent encore la porte de l’agence matrimoniale. « Quand le boom des sites internet a eu lieu, nous avons su proposer une offre de services plus large, et chez nous, les gens sont honnêtes », argumente Aurore Engels, responsable de plusieurs agences au sein du réseau Unicentre, implanté depuis 1971 en région Limousin, comme sur l’ensemble du territoire national. Coaching personnalisé pour aider la personne à mieux se connaître et améliorer son image, psychothérapeute pour aider l’amoureux blessé à y croire de nouveau. Voilà l’offre de services qu’on retrouve dans la plupart des agences traditionnelles, en plus de la gestion des compatibilités entre adhérents. Une offre qui s’accompagne d’un discours qui joue la carte de la transparence. Car au temps des rencontres virtuelles et faux profils qui pullulent sur la toile, la personne qui souhaite s’inscrire dans une agence matrimoniale doit montrer patte blanche. Chaque client doit remettre pièce d’identité, certificat de divorce ou contrat de travail pour justifier d’une activité professionnelle. Une exigence pour un gage de sécurité, particulièrement apprécié par les femmes.

 

Une clientèle décomplexée

Depuis quatre ou cinq ans, Aurore Engels dit constater un autre phénomène. Si les agences matrimoniales ont perdu une partie de leur clientèle avec la concurrence du web, la démarche d’aller chercher sa moitié via des structures professionnelles s’est aussi décomplexée. « Avant, les gens rentraient en toute discrétion, gênés. Avec l’arrivée des sites internet, faire appel à une agence matrimoniale s’est davantage intégré dans les mœurs, surtout chez les jeunes. Déçus d’internet, ils représentent aujourd’hui 20 % de notre clientèle. »…

Lien de l’article :

http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/2015/02/14/les-agences-matrimoniales-ont-toujours-le-vent-en-poupe_11329260.html


Saint Valentin : à la recherche du grand amour

« …Les agences matrimoniales séduisent toujours … »

http://www.francebleu.fr/sites/default/files/imagecache/623_remontee/2014/02/10/1264056/images/maxstockfr032606.jpg

La Saint-Valentin  © Maxppp

Extrait article Vendredi 13/02/2015 France Bleu

Par Martine Bréson, France Bleu 107.1

Saint Valentin : à la recherche du grand amour

Vendredi 13 février 2015 à 11h25

« …Les agences matrimoniales séduisent toujours … »« …Les agences matrimoniales existent toujours et elles font recette. On les croyait ringardes et tombées dans l’oubli avec la multiplication des sites internet. Eh bien non. Les clients sont là…. »

Les agences matrimoniales

« …Beaucoup se tournent vers les agences matrimoniales après avoir essayé les sites de rencontres sur internet. De déceptions en déceptions ceux qui cherchent l’amour finissent pas se tourner vers ces agences pour trouver celui ou celle qui partagera leur vie. C’est en tout cas ce que disent les patrons d’agences matrimoniales.

Leurs clients viennent de tous les milieux sociaux. Contrairement aux idées reçues, ils ne sont pas forcément "vieux et moches". Les profils sont variés, les âges aussi (de 25 à 75 ans). Dans les listings des agences matrimoniales, on trouve aussi bien des hommes d’affaires pressés, des artistes qui ne veulent pas s’afficher, que des femmes au foyer ou des étudiantes timides. Ils sont divorcés ou ils n’arrivent pas à nouer une relation durable. Souvent, ils ont tenté de trouver l’âme sœur par l’intermédiaire d’un site de rencontre sur internet et ils ont été déçus… »

« … Les agences sont très strictes sur les profils. Impossible de mentir sur son âge ou sa profession. …»

Témoignage de Sarah* adhérente 637398 (prénom modifié) Cabinet conseil rencontres UniCentre Paris

Lien de l'article: http://www.francebleu.fr/infos/agence-matrimoniale/saint-valentin-la-recherche-du-grand-amour-2145347

Extrait article Vendredi 13/02/2015 20Minutes

Agnès ALLOU agence matrimoniale UniCentre Paris 75

20minutes.fr

SOCIETE Avec 43% de célibataires en Ile-de-France, selon l’Insee, les agences matrimoniales ont encore de beaux jours devant elles, même chez les jeunes…

Ile-de-France: «Il y a eu le Chasseur Français, le Minitel, le speed-dating…Mais l’agence matrimoniale, reste»

 Des amoureux qui se bécotent sur des bancs publics, dans le jardin des Tuileries à Paris, en juillet 2009.

Des amoureux qui se bécotent sur des bancs publics, dans le jardin des Tuileries à Paris, en juillet 2009. - AFP PHOTO / PHILIPP GUELLAND

Romain Lescurieux

… « Tinder? «Connais pas». La concurrence virtuelle? «Il y a eu le Chasseur Français, le Minitel, Internet, le speed dating, mais l’agence matrimoniale, reste», détaille Agnès. «Donc ce ne sont pas des nouveaux gadgets de rencontres qui changeront le monde», ajoute cette soixantenaire à la tête de l’agence matrimoniale UniCentre Paris, depuis vingt ans ». …

« …Flore*, 28 ans est restée deux ans sur les sites et applis de rencontres. «J’ai essayé tous les moyens virtuels que je pouvais», «Je n’ai jamais trouvé une relation sérieuse. Même sur les sites payants, il n’y avait que de l’amusement pour une soirée», déplore la jeune femme, habitante de l’Essonne. Alors, en décembre dernier elle a décidé de se rapprocher d’une agence matrimoniale…. »

« …L’Insee comptabilise 20 millions de célibataires en France. Et selon ces dernières données de l’institut, publiées en 2011, 43% des habitants de l’Ile-de-France et 52,2% des Parisiens - soit un peu plus d’un million de personnes - se déclarent comme tel, pour leur statut matrimonial. Des données à recouper donc avec le nombre de personnes vivant seules dans leur logement: Près de 600.000 Parisiens pour 1,8 million en Ile-de-France. Ce qui en fait une région a fort potentiel de rencontres, où une poignée d’agences matrimoniales continue de résister…. »

«Tout le monde ne ressemble pas à Yves Montand»

« …«Chez nous, pas de mensonges, les gens veulent du sérieux, du durable», affirme Agnès. Dans son agence, elle a une centaine d’inscrits, de tout âge. La personne la plus jeune a 24 ans, la plus âgée 70. «Après, il faut avoir une demande raisonnable. Tout le monde ne ressemble pas à Yves Montand», prévient-elle…. »

* Le prénom a été modifié
Témoignage de Flore (adh.382338) de l’agence matrimoniale UniCentre de Paris 75
 
Lien de l'article: http://www.20minutes.fr/paris/1539923-20150212-ile-france-chasseur-francais-minitel-speed-dating-agence-matrimoniale-reste#
 

 Article Jeudi 12 Février 2015 Journal LES SABLES

Béatrice BOUTIN et André LENFANT agence matrimoniale UniCentre Vendée 85
 Les agences matrimoniales vivent une seconde lune de miel

Malgré tous les vecteurs de communication qui s'offrent à nous, il apparaît que les gens ne se sont jamais senti aussi seuls. Il est finalement difficile de faire des rencontres. Alors les célibataires se tournent vers des professionnels de l’amour pour trouver l’âme-soeur : les agences matrimoniales.

Les petites annonces de rencontres dans les journaux gratuits ou payants n’ont jamais été aussi nombreuses. Les agences matrimoniales reconnaissent volontiers que leur activité est florissante. S’il est vrai que les célibataires sont de plus en plus nombreux, le succès des agences matrimoniales est surtout dû au désintérêt des gens pour les sites internet de rencontres.

Béatrice Boutin et André Lenfant, gérants de l’agence matrimoniale Unicentre à L’Aiguillon-sur-Mer, ont une expérience de plus de 20 ans dans la profession. Le couple constate, après une baisse d’activité dans les années 2000, une très nette reprise. A tel point qu’ils viennent d’embaucher une secrétaire, n’arrivant plus à faire face à la masse de travail. “Les gens qui recherchent une relation sérieuse ont été nombreux à être déçus par les sites de rencontres sur internet. Ils se sont aperçus que n’importe qui peut s’y inscrire et raconter n’importe quoi. Rien n’est vérifié. Aujourd’hui, nous les récupérons à la petite cuillère”. Du coup, ces personnes désabusées se tournent vers le sérieux des agences matrimoniales. “Nous faisons une étude approfondie de la personne. Nous demandons le livret de famille, la feuille d’imposition, etc. Non pas qu’il faille gagner beaucoup d’argent ou que nous soyons trop curieux mais il faut que l’on soit sûrs que la personne nous dise la vérité sur son métier, son train de vie…”


De 23 à 87 ans !

Béatrice Boutin se rend systématiquement au domicile de ses futurs clients, “en toute discrétion bien évidemment !”, afin de découvrir leur univers et ainsi mieux cerner leurs attentes. “Chez eux, les gens sont plus à l’aise. Ils s’ouvrent davantage. Je dois les amener à se confier, sous couvert du secret professionnel. Plus j’en sais, plus facilement je trouverai la personne qui leur convient”.

Justement, établir un portrait fidèle de qui est la personne est important. Car, désormais, les clients d’agences de rencontres ont des profils très variés. “Actuellement, notre plus jeune client a 23 ans et le plus âgé en a 87”“. Le panel est large (cadres, ouvriers, employés, fonctionnaires, chefs d’entreprises, …) et il a tendance à rajeunir. “Les trentenaires sont de plus en plus nombreux”. Les femmes aussi. “Avant les hommes étaient largement majoritaires. Aujourd’hui, c’est 50-50”, constate André Lenfant. Sa compagne ajoute : “Les femmes ont moins d’interdits qu’avant et elles veulent vivre leur vie de femme”. Parmi tous ces célibataires, il y a des divorcé(e)s mais également beaucoup de veuves et de veufs. “Là aussi, il y a moins de tabou sur le fait de refaire sa vie. On porte le deuil moins longtemps et on voit des gens qui, au bout de six mois, en ont assez de cette solitude qui leur pèse”. Ce veuvage touche parfois de très jeunes personnes.

 

La retraite, moment de vérité

Les divorcés, eux, sont en majorité de jeunes retraités. “Beaucoup de couples ne résistent pas au passage à la retraite. L’homme et la femme se rendent compte qu’ils ne se connaissaient finalement pas si bien que ça et la vie commune devient impossible”. Et comme, à 65 ans on a encore un bon bout de chemin à parcourir, ces retraités ne renoncent pas à trouver l’amour.

Reste que faire appel à une agence matrimoniale pour trouver l’âme-soeur est encore quelque chose que beaucoup de gens ont du mal à avouer à leur entourage. Parmi les histoires que les couples formés par Béatrice et André racontent à leurs proches : madame qui, un jour, était arrêtée au bord de la route à cause d’un pneu crevé et monsieur qui, tel un chevalier servant, est arrivé pour lui prêter main forte. Touchant.

 

Un effet Saint-Valentin ?

Il semble que l’approche de la Saint-Valentin pousse les célibataires voulant rompre la solitude à se rapprocher des agences matrimoniales. Etre seul(e) un jour de Saint-Valentin est une épreuve que redoutent beaucoup de célibataires. “Il est vrai que depuis quelques jours, nous avons plus de demandes, constate Béatrice Boutin. Et nous nous sommes arrangés pour que tous nos clients aient au moins un rendez-vous cette semaine”. Cupidon va avoir une surcharge de travail ces prochains jours !


Lien de l'article:

http://www.lejournaldessables.fr/2015/02/13/les-agences-matrimoniales-vivent-une-seconde-lune-de-miel/
 

Article Jeudi 12 Février 2015  OUEST France Pays de la Loire

Liliane LEFRANC  cabinet conseil rencontre UniCentre Maine-et-Loire 49

 

Saint-Valentin. Les agences matrimoniales sont-elles encore utiles ?

 

L'agence matrimoniale n'est sûrement pas dépassée, pour Liliane Lefranc, responsable de trois antennes d'Unicentre en Maine-et-Loire.

 

Elle a ouvert celle de Saumur il y a deux ans, après celle de Cholet sept ans auparavant (la seule de la ville), Angers l'étant depuis 2004.

 

« J'ai toujours une clientèle de tous horizons : chefs d'entreprise, fonctionnaires, commerçants, employés... L'âge varie de 30 à 80 ans. J'ai même un monsieur de 88 ans », revendique Liliane Lefranc.

 

Par contre, ce qui, pour elle, est « connoté vieillot », c'est bien le nom d'agence matrimoniale auquel elle préfère CCR, pour cabinet conseil rencontre.

 

Liliane Lefranc n'a évidemment rien contre les sites internet de rencontres. Mais elle constate que « des gens qui sont beaucoup allés sur ces sites reviennent vers nous. Ils en ont ras-le-bol de ne pas trouver au bout de trois ans ». D'autres y trouvent leur compte pour des aventures. « Il en faut pour tout le monde », reconnaît-elle.

 

« La qualité plutôt que la quantité »

 

Cette professionnelle revendique sa différence, gage de confiance. « Nous nous assurons que les gens sont bien libres et je les reçois tous pour un entretien gratuit. » …

 

Lien de l’article :

http://www.ouest-france.fr/saint-valentin-les-agences-matrimoniales-sont-elles-encore-utiles-3185058


 

 


L’agence matrimoniale UniCentre fête ses 44 ans de rencontres sérieuses de qualité depuis 1971

http://www.communique-de-presse-gratuit.com/agence-matrimoniale-unicentre/144427-lagence-matrimoniale-unicentre-fete-ses-44-ans-de-rencontres-serieuses-de-qualite-depuis-1971.html


Article Agence matrimoniale UniCentre  TOULOUSE (31) (08/2014)

«Juillet et août sont de bons mois pour les agences matrimoniales, car l'été les gens qui sont seuls ont encore plus envie de rencontrer quelqu'un pour ne pas se retrouver dans la même situation l'été prochain ! Les enfants sont en vacances, les amis sont partis. C'est souvent le moment où ils décident de prendre leur vie en main», «Toulouse est une ville ouverte où on peut créer des liens faciles avec les gens», observe de son côté Philippe Galli, patron de l'agence matrimoniale Unicentre, boulevard Carnot. Mais l'intérêt de faire appel à un pro c'est de rencontrer des gens stables, qui sont dans le même état d'esprit que vous, au même moment. L'été il y a une grande demande à Toulouse, car les gens sont plus disponibles. Ceux qui n'ont pas forcément programmé quelque chose, car ils sont très concentrés sur leur travail, gardent du temps pour s'oxygéner et pour faire des rencontres».

 


 

Article Agence matrimoniale UniCentre  NANTES (44) (05/2014)

http://www.lefilonmag.com/filon-nord-loire41web.pdf

 

 


 

 

SPOT radio Mai 2014 UniCentre Villefranche sur Saône (69)

 


Article Agence matrimoniale UniCentre CAHORS (46) (14/02/2014)

http://www.ladepeche.fr/article/2014/02/14/1818407-cahors-il-y-a-un-retour-vers-les-agences-matrimoniales.html


 

Extrait presse LA CHARENTE LIBRE, agence matrimoniale UniCentre (16) (31/07/2014)

Les agences matrimoniales ont le vent en poupe en Charente "..."Sérieux et professionnalisme" sont les devises de Nathalie Bailly, à la tête de l'agence charentaise d'Unicentre, "l'agence numéro un en France, quarante-deux ans d'expérience derrière nous". Tout le contraire d'internet à l'en croire..." "...On a affaire à des personnes motivées qui ne perdent pas de temps dans la multiplicité des contacts..."


 

Article Agence matrimoniale AUVERGNE, LA MONTAGNE (20/10/2013)